Il y a tout juste une semaine, je partais pour Amsterdam où se tenait la conférence européenne d’Awwwards, véritable institution pour les professionnels du web friand d’expériences digitales et d’esthétisme. Au programme: workshops, talks, soirées et rencontres assurées. Ajoutez à cela une organisation du tonnerre, des talks inspirants et bien entendu de quoi se faire du bien à l’estomac… bref, tout pour assurer une ambiance relax, un événement réussi et un Stefano heureux !


Un cadre majestueux

L’événement se déroulait au Royal Tropical Institute, un lieu riche en histoire, grand mais pas trop, dont la déco vous rappelle discrètement l’époque coloniale des Pays-Bas. Vous visualisez ? Ajoutez-y quelques centaines de personnes qui affichent un look hipster et l’expérience Awwwards vous transporte alors dans une fabuleuse jungle créative, idéale pour échanger vos idées et découvrir de nouvelles choses.

Workshop – Augmenter l’impact des eCommerce

J’avais déjà eu l’occasion de lire Vitaly Friedman, l’un des fondateur de Smashingmag, et il me semblait que son workshop de mercredi “Smart eCommerce Checkout Design Patterns” était le plus approprié pour moi, car il mélangerait les différentes disciplines que sont le développement frontend, l’expérience utilisateur (UX), l’interface design (UI), le marketing et le copywriting.

awwwards-conf-vitaly-friedman-smashing-magazine

Vitaly a partagé plusieurs clés pour augmenter les conversions (ventes effectives) lors de la validation du panier sur un site eCommerce, en somme rien de révolutionnaire, mais un exercice qui, pour le coup, mettait l’accent sur des éléments qui frustrent trop souvent les utilisateurs. Car il faut le reconnaître, le taux d’abondant d’un panier reste une problématique essentielle (pour voir des chiffres). L’objectif étant de réduire ce taux au maximum pour impacter positivement et directement le chiffre d’affaire.

Pour ne reprendre que quelques aspects, quand un utilisateur valide une commande et effectue un paiement sur le web, il doit remplir un formulaire de données, ce qu’il n’apprécie pas forcément. À tout moment, il a besoin d’être rassuré en ayant l’impression de faire le meilleur choix. Il apprécie la clarté et lorsque le contenu est bien distribué. Bien entendu, comme chacun d’entre nous, il n’aime pas les coûts cachés (oui, ceux qui apparaissent tout à la fin) ainsi que tout ce dont il ne comprend pas l’utilité (étapes supplémentaires obligatoires…) et qui lui ferait, à ses yeux, perdre son temps. En résumé : Mise en confiance, simplicité et clarté !

Deux jours de conférences

Pour vous donner un ressenti global de la conférence, Awwards propose un contenu riche et offre la possibilité de rencontrer le gratin des petites et grandes agences internationales. C’est selon moi un bon event, à maintenir dans l’agenda des agences web.

Awwwards est un bon event, à maintenir dans l’agenda des agences web.

Le contenu principal de la conférence était basé sur deux journées avec une quantité de sujets toujours en rapport avec le web d’aujourd’hui et de demain. Développement frontend (partie visible), User Experience, User Interface Design sont des mots que vous avez souvent entendu sortir de notre bouche : ils représentent notre passion et des facteurs essentiels pour la réussite de nos clients.

Un premier jour centré sur le design

Design is everywhere

Aujourd’hui, tout le monde peut dire ‘design is everywhere’, les années 90’s sont terminées (oui oui) et les ordinateurs ne sont plus des boîtes grises et carrées. Un produit doit être facilement utilisable mais aussi charmant pour l’utilisateur et c’est un élément essentiel pour battre la concurrence.

Nous avons tous, indépendamment de notre sphère de compétences, besoin de reconnaître que le design est un point clé dans le processus décisionnel et de développement et il est donc nécessaire de développer le meilleur produit possible. C’est une exercice fastidieux mais que l’on apprécie, pour le bien du consommateur final !

Dans les grandes lignes, les sujets étaient guidés par la réalité augmentée et j’ai apprécié un très bon talk qui traitait de comment s’inspirer des films dans le design: “Virtual Reality is a STORY with an interactive component in it” (Anrick Bregman). Aujourd’hui sur le web, tout est STORYTELLING et il s’agit réélement de transmettre de l’émotion. Pour preuve, vous pouvez (re)découvrir notre projet les Jardins de la poudrière où le rythme de la visite offre une immersion appréciable. Les films nous racontent des histoires, ils transmettent des émotions. C’est donc une évidence que le processus naturel d’évolution d’internet profite des nouvelles technologies, de la réalité virtuelle et intègre une expérience plus proche du motion que du statique. On retiendra également que le développement frontend est une part importante de l’expérience utilisateur et que les animations au chargement permettent de modifier la perception de l’attente par les utilisateurs.

En prime, on est devenu fan de Greg Barth, un Suisse qui fait des vidéos bien décalées et a eu le mérite d’apprendre que les enfants ont une compréhension d’une page web par ses images et ses boutons.

Un deuxième jour orienté sur la technique et la performance

Offrons un régime minceur à internet

Humainement, on aime rendre nos sites “shiny” et y ajouter plus de fonctionnalités, mais on doit être prudent ! Le web est en train de devenir obèse, et il est donc temps de faire un régime minceur à internet. Concrètement, ça signifie être toujours plus pointilleux sur les performances, investir plus de temps dans la recherche et essayer différentes solutions pour rendre l’expérience web indépendante des vitesses de connexion comme des appareils qu’utilisent les visiteurs de nos produits.

Il est temps de trouver une nouvelle terminologie pour le terme ‘client’

Un autre sujet essentiel, qui fait partie d’une réflexion continue chez Superhuit : “comment améliorer la relation avec les entreprises qui nous font confiance”. Ceci nous amène à la question : comment, en tant que professionnel du web, peut-on devenir plus proche et créer une vraie relation de confiance qui permette d’atteindre de meilleures résultats. La première étape, c’est de trouver un nouveau nom pour remplacer le terme “client”, qui ne correspond pas à la réalité! Afin de réussir à apporter les meilleurs résultats (aux autres comme à nous-mêmes) tout en évitant de créer de la frustration chez l’une des deux parties, on doit travailler de manière collaborative. D’ailleurs, on travaille à remplacer ce vieux vocabulaire par une nouvelle dénomination “au goût du jour”. N’hésitez pas à nous aider si vous avez des idées !

En bref

La conf. Awwards, c’est un très bon lieu d’échange qui permet de partager expériences et idées sur les sujets qui nous passionnent ainsi que sur l’organisation de notre travail. Elle est composée de talks qui ne sont pas commerciaux, et franchement, ça fait vraiment plaisir car ce n’est hélas pas toujours le cas dans ce milieu. Toutefois, je dois avouer qu’on aurait espéré plus… C’est la minute “petit bémol”, lorsque l’on mélange autant de talents avec une conférence labelisée Awwwards, on aurait espéré aller plus en profondeur ! Heureusement, le cocktail party a tenu ses promesses et a permis d’aller relationnellement un cran plus loin.

De retour en Suisse, c’est l’heure du bilan. Et c’est bon de se rendre compte que l’on va dans la bonne direction, car nos valeurs et motivations s’alignent sur les mêmes réalités qu’à l’international. Nos challenges en 2016 sont de tisser cette relation spéciale et collaborative, d’optimiser les performances et l’impact global pour finalement créer des expériences uniques et innovantes sur le web ! N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus, ou simplement envisager un café pour discuter de ces sujets qui nous passionnent !